Rencontres

La Musique dans la littérature à 12 h
samedi 13 septembre 2014

Avec Gilles Remy, musicologue, professeur à l'IAD
et Mathieu Richelle, lecteur

Agrémenté d’extraits musicaux et littéraires, le premier volet de ce cycle aborde l’importance de la musique dans l’oeuvre de Marcel Proust. Mélomane averti et esthète raffiné, le romancier révèle, à travers le compositeur fictif Vinteuil imprégné de romantisme fin de siècle, les beautés intimes et secrètes de l’art musical comme une métaphore des vicissitudes de l’amour et des intermittences du coeur. De la sonate au septuor, en passant par Debussy et Wagner, la musique instrumentale, sans mots, au pouvoir suggestif contamine le monde intérieur et imaginaire des personnages et du narrateur.
  Lire plus ...

Bruxelles à 12 h
samedi 20 septembre 2014

Avec Marie-Françoise Plissart, photographe
et Vincent Cartuyvels
, historien de l'art et conférencier

Marie-Françoise Plissart poursuit son enquête sur sa ville à partir du haut des tours. Ici le caractère radical de la démarche se traduit dans le format panoramique qui veut tout saisir, et porter l’énergie des flux d’un bord à l’autre du territoire de l’image. La puissance des compositions naît du choc entre masses et trajectoires, des tensions entre bascules et contrepoints, en un traitement quasi pictural du motif urbain.
  Lire plus ...

Nos mères à 12 h
samedi 4 octobre 2014

Antoine Wauters
, écrivain et poète
Entretien mené par Nicole Debarre, journaliste

« L’auteur, sous l’égide de Jean Charbel, à qui il confie l’épigraphe du livre, fait le choix de la première personne du pluriel pour raconter l’itinéraire, dans un pays du Proche-Orient, d’un garçon isolé par la guerre, le deuil et la douleur maternelle. Et ce parti pris fonctionne à merveille, non pas exactement parce qu’il dilue la souffrance, mais au contraire parce qu’il en rend compte avec acuité, dans une distance parfaitement maîtrisée.Ces mères, donc ces mères méditerranéennes, majestueuses, fredonnant des airs de Marie Keyrouz en fumant de longues cigarettes très fines,sont aussi des mères souffrantes, perdues à jamais depuis la disparition de l’homme de leur vie.
  Lire plus ...

à la proue à 16 h
samedi 11 octobre 2014

Récit et lectures par Pietro Pizzuti, comédien
Muriel Claude et Pierre Mertens, écrivains


« C’est une histoire, une histoire d’amour.
Le roman vrai de l’amour des livres »
Pierre Mertens

« Tout le récit est construit autour d’un point focal, d’un sujet principal :
le livre, l’amour qu’il suscite, la place qu’il peut prendre dans une vie (vie
de lecteur, vie de libraire, vie d’écrivain) et le lieu, mystérieux, sacré où on
peut le rencontrer : la librairie. »
Muriel Claude
  Lire plus ...

Lectures de poilus à 12 h
samedi 11 octobre 2014

Avec Benjamin Gilles, conservateur des bibliothèques à la BDIC (France)
Entretien mené par Rony Demaeseneer, auteur et critique


Comment imaginer que la lecture ait été si populaire dans les tranchées de 14-18 ? Que lisait-on au front ? Comment les livres étaient-ils acheminés  jusqu’au soldat-lecteur ? Ce sont là quelques-unes des passionnantes problématiques soulevées par Benjamin Gilles, conservateur des bibliothèques au sein de la BDIC (Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine), dans cet essai lucide et pertinent qui renouvelle un des aspects les moins explorés du premier conflit mondial.En replaçant l’acte de lecture dans le contexte de la Belle Époque,l’auteur s’attache notamment à analyser les moments clés, de rupture et de continuité, qui coïncident avec le début de la guerre, une guerre de
position au sein de laquelle le temps libre laissé aux poilus devait être comblé.
  Lire plus ...

Anna Halprin, Dancing life /Danser la vie à 12 h
samedi 18 octobre 2014

En collaboration avec les Éditions Contredanse
En présence d’Aude Cartoux (performeuse, pédagogue et praticienne en Life Art Process), 
Sandra Vincent (chorégraphe, pédagogue et praticienne en Life Art Process), Florence Corin et Baptiste Andrien


Depuis les années 1950, Anna Halprin ne cesse de bouleverser le champ de la danse : elle abolit les frontières entre scène et public, entre générations et communautés ethniques, oeuvre avec la maladie et la nature. Elle nous invite, au sein de ses ateliers, à nous relier à notre corps, en explorant son fonctionnement physique, ses émotions et images mentales par le dessin, la voix et le mouvement. La danse devient ainsi une manière de faire l’expérience de la vie. Notre vie peut s’exprimer dans la danse.
  Lire plus ...


 
Powered by Wavenet
Copyright 2014 CFC-Éditions asbl, 14 place des Martyrs, 1000 Bruxelles - Tél. 02/227 34 03 - info@cfc-editions.be
Avec le soutien de la Commission communautaire française.