Rencontres

Valéry, tenter de vivre à 12 h
samedi 28 février 2015
Valéry ou l’hypothèse d’un désir… d’écriture !

Pourquoi Valéry et le lit-on encore ? Telles sont les deux questions auxquelles Benoît Peeters nous convie dans les chapitres, liminaire et conclusif, de cette déambulation à travers la vie et l’oeuvre d’un écrivain, certes insatisfait, mais qui ne fut pas seulement le « pur penseur » que l’on imagine. Rimbaud a 17 ans et Le Bateau ivre dans la poche quand Valéry voit le jour à Sète en 1871. Rimbaud, « le seul ingénieur de ce siècle » comme il le dit à André Gide. Mais l’auteur des Illuminations n’est certes pas le seul à avoir profondément marqué le jeune Valéry. Mallarmé, Poe, Huysmans surtout resteront des références qui scanderont le parcours de l’auteur d’un des plus frappants incipit de la littérature française du XXe siècle, celui qui ouvre La Soirée avec Monsieur Teste (1896) : « La bêtise n’est pas mon fort ».
  Lire plus ...

Une journée russe à Quartiers Latins à 12 h et à 16 h
samedi 14 mars 2015
Sur Anna Akhmatova de Nadjeda Mandelstam
avec Sophie Benech, traductrice
présentée par Françoise Nice, historienne, journaliste politique et culturelle (RTBF)


Dans les années 1970, la parution en Occident des souvenirs de Nadejda Mandelstam sous le titre Contre tout espoir a représenté un événement majeur pour la compréhension de ce que fut le destin de l’intelligentsia russe après l’instauration d’un état bolchévique et durant les années de Terreur. Grâce à ces souvenirs, récit d’une vie qui est en soi un témoignage et un réquisitoire implacable contre un système et une idéologie, le nom et l’œuvre d’Ossip Mandelstam sont enfin parvenus au public français. Nadjeda Mandelstam est davantage qu’un simple témoin ou qu’une biographe ordinaire. C’est elle qui a conservé les vers de son mari en les apprenant par cœur.

  Lire plus ...

Une image peut être vraie. Alix Cléo Roubaud à 18h30
jeudi 19 mars 2015
par Hélène Giannecchini, historienne de la photographie, écrivain 

L’existence d’Alix Cléo Roubaud (1952-1983) fut d’une exceptionnelle intensité. Photographe, écrivain, complice de son époux Jacques Roubaud, amie du cinéaste Jean Eustache, elle a laissé une œuvre profonde. Après les trente ans qui ont suivi sa brusque disparition, ses photographies sont désormais conservées et exposées dans de grands musées. Mais un pan entier de son travail d’écrivain demeurait oublié.

  Lire plus ...

Microsillons : cycle de lectures à 12 h
samedi 21 mars 2015
« Elles auraient pu être nos arrière-grands-mères... »
Une rencontre avec Keetje et Marie, deux femmes du peuple.


Avec Manon Avila Barbero, Margaux Henriet, Stéphanie Morillas Hurtado, Mathilde Vandervorst et François Horion, étudiants des Dames de Marie (Woluwé-Saint-Lambert) qui nous lisent des extraits de Histoire d’une Marie d’André Baillon et de Keetje trottin de Neel Doff. La prostitution est la seule issue pour Marie, enceinte et jetée dans la rue. La prostitution s’imposera dès l’adolescence pour Keetje… Il y a un tragique quotidien qui est bien plus réel, bien plus profond et bien plus conforme à notre être véritable que le tragique des grandes aventures. (Maeterlinck, Le Trésor des humbles, 1896). Beaucoup d’écrivains belges, de peintres et de sculpteurs de l’époque, s’intéressent aux « humbles ». Pensons à Léon Frédéric ou à Constantin Meunier.

  Lire plus ...

Cahier d'un retour au pays natal d'Aimé Césaire à 12 h
samedi 28 mars 2015
En collaboration avec le Théâtre des Martyrs et le Théâtre en Liberté,
Avec Daniel Scahaise, metteur en scène et Étienne Minoungou, comédien

« Car il n’est point vrai que l’œuvre de l’homme est finie… mais l’œuvre de l’homme vient seulement de commencer et il reste à l’homme à conquérir toute interdiction immobilisée aux coins de sa ferveur. » Aimé Césaire   Lire plus ...


 
Powered by Wavenet
Copyright 2015 CFC-Éditions asbl, 14 place des Martyrs, 1000 Bruxelles - Tél. 02/227 34 03 - info@cfc-editions.be
Avec le soutien de la Commission communautaire française.